Le crowdfunding est terminé. Nous avons récolté 42 568 €.

Nous allons pouvoir restaurer la tombe et s'occuper de sa maintenance pour 12 ans.

Merci à tous !


l'histoire de Georges.

un des plus grands magiciens de son temps
un des plus grands pionniers du cinema, père du spectacle cinématographique et des effets spéciaux

Georges Méliès est né à Paris le 8 décembre 1861 dans une famille bourgeoise aisée, troisième d’une fratrie de garçons. Georges était destiné, comme ses frères, à reprendre le flambeau de l’usine familiale de chaussures. Mais, très jeune, Georges est déjà curieux, sensible, imaginatif, doué pour le dessin et surtout rebel. A 18 ans, son bac passé après huit années de pensionnat au lycée impérial de Vanves puis au lycée Louis le Grand, il veut intégrer les beaux-arts.
Son père lui dit non… et tout s’enchaîne …
Il part faire son service militaire à Blois, patrie du grand magicien Robert-Houdin (de qui Houdini a tiré son nom).
En 1884 on l’envoie à Londres pour l’éloigner d’une liaison amoureuse : il y découvre la magie de scène, une autre liaison amoureuse dont son père n’avait pas soupçonné les conséquences.
  • Héritier de Robert-Houdin

    A Londres, à l’Egyptian Hall, il fréquente les plus grands magiciens de l’époque : Maskelyne, David Devant, …
    Il apprend la magie de scène avec ses grandes illusions, complexe enchevêtrement de trappes de doubles fonds et perspectives tronquées. Il y noue aussi de nombreuses relations dans le milieu artistique.


    En 1885, il rentre à Paris, se marie et se produit comme illusionniste.
    En 1888, son père prend sa retraite.
    Georges laisse la fabrique de chaussures à ses frères et à 26 ans reprend le bail et le fond du théâtre Robert-Houdin dont il assurera la direction pendant plus de 20 ans.
    Grâce à son imagination, ses talents en dessin, ses connaissances manuelles en mécanique acquises à l’usine de son père, il crée et fabrique de nombreuses illusions, se terminant souvent par la projection de vues photographiques.
    En 1891, il fonde l’Académie de Prestidigitation qui deviendra en 1904, la Chambre Syndicale Française de la Prestidigitation, pour venir en aide aux illusionnistes considérés comme des saltimbanques.
    Entre 1888 et 1895, Méliès se tient au courant de l’actualité foisonnante du monde de la photographie en France, en Europe et aux Etats-Unis.


    Quand Antoine Lumière, en décembre 1895, père de Louis et Auguste, un photographe qu’il connaît bien, l’invite à une représentation publique de leur invention (le cinématographe Lumière) au Grand Café, Méliès est prêt : il a déjà en lui le savoir et l’imagination pour comprendre le formidable outil qu’il découvre ce soir là.
    Sa fortune personnelle et son théâtre lui permettront de concrétiser toutes ses idées. 

  • Le créateur du spectacle cinématographique et des effets spéciaux.
  • Face à l’industrie du cinéma
  • Sa vie après le cinéma

#1: sa tombe au cimetière du Père Lachaise.

qui est derrière the Georges Méliès project.

contact.

Nous contacter, collaborer, faire un don, écrire un article, organiser un projet ou nous dire bonjour :

admin (at) thegeorgesmeliesproject.org

Follow us