La tombe de Georges Méliès a besoin d'être rénovée.
Nous faisons appel à vous !

La campagne de crowdfunding commence dans

Days
Hours
Minutes

Restauration de la sépulture de Georges Méliès au cimetière du Père Lachaise à Paris

Nous, sa famille, lançons un crowdfunding pour restaurer sa tombe telle qu'elle était à son origine en 1938.

Nous avons besoin de votre aide et de votre soutien pour restaurer la sépulture de Georges Méliès dans le cimetière le plus visité au monde: 3,5 millions de visiteurs chaque année. Depuis 1938, l'année où Georges a été enterré, à 1954, l'année où son buste a été installé, sculpté par Renato Carvillani, sa sépulture n'a jamais été restaurée. Petit à petit, le vert-de-gris du buste a envahi la tombale, la pierre poreuse s'est dégradée, les potelets en fonte ont fait exploser la pierre et sont tombés. Les chaînes entourant la tombe ont, quant à elles, été volées il y a bien longtemps.

Nous souhaitons ainsi mettre en valeur un des seuls endroits où les amoureux du cinéma pourront continuer à lui rendre visite et lui témoigner leur reconnaissance en déposant lettres et petites attentions.

La sépulture de Georges Méliès au Père Lachaise
Le buste de Georges Méliès par Renato Carvillani

l'histoire de Georges.

un des plus grands magiciens de son temps
un des plus grands pionniers du cinema, père du spectacle cinématographique et des effets spéciaux

Georges Méliès est né à Paris le 8 décembre 1861 dans une famille bourgeoise aisée, troisième d’une fratrie de garçons. Georges était destiné, comme ses frères, à reprendre le flambeau de l’usine familiale de chaussures. Mais, très jeune, Georges est déjà curieux, sensible, imaginatif, doué pour le dessin et surtout rebel. A 18 ans, son bac passé après huit années de pensionnat au lycée impérial de Vanves puis au lycée Louis le Grand, il veut intégrer les beaux-arts.
Son père lui dit non… et tout s’enchaîne …
Il part faire son service militaire à Blois, patrie du grand magicien Robert-Houdin (de qui Houdini a tiré son nom).
En 1884 on l’envoie à Londres pour l’éloigner d’une liaison amoureuse : il y découvre la magie de scène, une autre liaison amoureuse dont son père n’avait pas soupçonné les conséquences.
  • Héritier de Robert-Houdin

    A Londres, à l’Egyptian Hall, il fréquente les plus grands magiciens de l’époque : Maskelyne, David Devant, …
    Il apprend la magie de scène avec ses grandes illusions, complexe enchevêtrement de trappes de doubles fonds et perspectives tronquées. Il y noue aussi de nombreuses relations dans le milieu artistique.


    En 1885, il rentre à Paris, se marie et se produit comme illusionniste.
    En 1888, son père prend sa retraite.
    Georges laisse la fabrique de chaussures à ses frères et à 26 ans reprend le bail et le fond du théâtre Robert-Houdin dont il assurera la direction pendant plus de 20 ans.
    Grâce à son imagination, ses talents en dessin, ses connaissances manuelles en mécanique acquises à l’usine de son père, il crée et fabrique de nombreuses illusions, se terminant souvent par la projection de vues photographiques.
    En 1891, il fonde l’Académie de Prestidigitation qui deviendra en 1904, la Chambre Syndicale Française de la Prestidigitation, pour venir en aide aux illusionnistes considérés comme des saltimbanques.
    Entre 1888 et 1895, Méliès se tient au courant de l’actualité foisonnante du monde de la photographie en France, en Europe et aux Etats-Unis.


    Quand Antoine Lumière, en décembre 1895, père de Louis et Auguste, un photographe qu’il connaît bien, l’invite à une représentation publique de leur invention (le cinématographe Lumière) au Grand Café, Méliès est prêt : il a déjà en lui le savoir et l’imagination pour comprendre le formidable outil qu’il découvre ce soir là.
    Sa fortune personnelle et son théâtre lui permettront de concrétiser toutes ses idées. 

  • Le créateur du spectacle cinématographique et des effets spéciaux.
  • Face à l’industrie du cinéma
  • Sa vie après le cinéma

qui est derrière ce projet.

The Georges Méliès project est porté par une partie des descendants directs de Georges Méliès. Georges a eu 2 enfants, une fille Georgette et treize ans plus tard, un garçon André. Nous sommes les descendants d'André: son petit-fils, Pascal et son arrière petite-fille Pauline.

 

"Georges est donc le grand-père de ma grand-mère. Nous parlons de Georges comme d'un oncle espiègle et malicieux que nous n'avons jamais rencontré. Ce n'est pas comme si il était mort 46 ans avant ma naissance. Je me sens très proche de lui, de sa vie, de son univers, de sa façon de penser et de créer.

J'ai commencé à voir ses films quand j'étais une petite-fille. Je ne me souviens même pas de la première fois. Je suis la 4ème génération dans ma famille à promouvoir et défendre son travail. C'est une tâche difficile.

Dans la vie, je suis conseillère culture. Ce projet n'est que le début de quelque chose. Je veux faire plus pour Georges. Je souhaite qu'il fasse pleinement partie du XXIème siècle et que plus de gens dans le monde puissent connaitre sa poésie, sa fraîcheur et son amour infini pour la création."

Pauline, arrière arrière petite-fille de Georges Méliès.


contact.

Follow us